Je lis en numérique ....et j'adore

18 août 2018

Et il neigeait sur le Japon

japon


Et il neigeait sur le Japon
Roger Raynal
Éditions Rémanence
------------------------------------------------------------------

Deux étudiants. une rencontre une histoire d'amour.

Ce roman débute par leur rencontre à Toulouse en Europe pour se poursuivre à Tokyo au Japon.

Lui, étudiant français en science, elle, étudiante japonaise en littérature française venue pour un séjour en France le temps de ses études.

L'auteur nous les fait découvrir et nous permet de suivre leur rapprochement au fil des jours.

Tout tourne autour de ces deux personnages (Satoko et  le jeune étudiant) dans ce très beau récit.  Le charme opère à mesure de l'évolution des liens qui les unissent avec comme fond  des payasages de la France et du Japon.

L'écriture de Monsieur Raynal et rempli de poésie, de délicatesse, de sensualité allant jusqu'à  savourer les dialogues du personnage masculin (dont le prénom n'est jamais cité) qui s'exprime avec le souci de préserver la beauté de la langue française, comme il le dit lui-même, si cela semble d'une autre époque. D'ailleurs cette particularité séduira d'emblée Satoko, la jeune étudiante japonaise. De nature réservée et se sentant étrangère en France, elle découvrira en un complice pour s'ouvrir davantage à l'amour qu'il lui porte.
Mais lorsque Satoko retournera dans son pays d'origine, qu'arrivera-t-il aux amoureux ?
-----------------------------------------------------------------

Et il neigeait sur le Japon est un charmant récit à découvrir. C'est l'éloge de l'instant présent. L'écriture de l'auteur est fluide, sans coupures, on s'y délecte à chaque phrase. L'Univers du livre est tendre, délicat par ses mots et son ambiance. Que les personnages soient au coeur de Toulouse ou de Tokyo, l'auteur a su faire ressortir la beauté particulière de chaque ville et pays. J'ai bien aimé les citations faisant référence à des auteurs ou poètes qui enrichissent la lecture comme des pétales de fleurs qui seraient ajoutés ici et là dans l'histoire. Étant adepte et auteur de haïkus, cette belle surprise m'a conquise.

Merci à M. Roger Raynal pour sa charmante plume respectant sa connaissance de la belle littérature et ses connaissances sur le Japon et Toulouse avec ses merveilleuses ballades dans différents endroits de ces pays. Un beau voyage à faire et à lire au pays de la volupté.

------------------------------------------------------

 Pour télécharger aux éditions de :

logo_rémanence

 

 

Posté par anne-sylvie à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 février 2018

Pourvu que ça dure

pourvu_dure

Pourvu que ça dure
Kathy Dorl
Éditions Hélène Jacob - Youboox

-----------------------------------------------------------------------------

Cinq femmes dans la cinquantaine se retrouvent dans une aventure imprévisible afin d'honorer le testament d'une vieille amie.

Elles se retrouveront en Corse afin de respecter les étapes du testament qui promet de sauver deux d'entre-elles de leurs déboires financiers.
Amies de longue date, elles se réunissent pour faire ce voyage ensemble, accompagnée d'une femme plus âgée. Même si cette équipe se connaît bien, elles ont l'amitié " brasse-camarade" et ne se privent pas de se dire leurs quatre vérités. Chacune a son tempérament et sa personnalité qui occasionnent bien des frictions. Elles sont quand même soudées pour le meilleur et pour le pire comme le prouvera cette belle épopée féminine.

Quoique si je ne comprenais pas toutes les expressions très françaises, je me suis bien amusée avec les réparties très drôles des personnages. Les filles sont savoureuses, modernes et féministes. On découvre un peu la Corse, du côté des terres et de leurs habitants. Les filles de la ville seront obligées de ralentir leur rythme effréné afin de s'adapter à la vie du village. Elles dormiront dans un vieux couvent, le temps d'atteindre tous les objectifs du testament.

Ce voyage révèlera aussi que certaines éprouvent des difficultés dans leur couple amenant des rebondissements inattendus. Les quinquagénaires frapperont de tout bord et tout côté. Il y aura des flammèches, des cris, des crèpages de chignon, de la passion quoi !!!

Une lecture légère, agréable, divertissante et reposante qui nous fait sourire en gardant notre intérêt jusqu'à la fin.

P.S. Je viens de voir que ce roman est la suite de Fifty-Fifty aux éditions Hélène Jacob. Je m'empresse de me le procurer et reviens vous en parler.
J'aime bien cette auteure pour son talent à nous offrir des moments anti-morosité.

--------------------------------------------------------------

Téléchargé chez :

youboox

 

ou

Logo_HJ

à cette adresse :

https://www.editionshj-store.com/products/pourvu-que-ca-dure-kathy-dorl

Posté par anne-sylvie à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2017

Pensées, maximes, essais et correspondance

411xuJRwf-L

 

J'aime bien lire de la philosophie et la section proposée sous ce titre par Youboox me semble bien intéressante. En parcourant la liste, j'ai déjà repéré plusieurs ouvrages qui me semble bien intéressants, par des auteurs connus et d'autres moins connus. C'est le cas pour ce M. Joubert.

Dans ce livre, l'auteur nous est présenté en notice, en nous révélant quelques traits de sa vie, son caractère et ses travaux. Suivi, d'un chapitre où l'auteur se présente lui-même. Étape importante pour moi qui ne connaissait aucunement ce "moraliste" du 18° siècle.( 1754- 1829) D'ailleurs, suite à ma lecture j'ai cherché à le connaître davantage. C'est ainsi que j'ai appris que Joseph Joubert n'avait rien publié de son vivant. Après sa mort, sa femme confie des écrits à Chateaubriand (leur ami) qui décide d'en publier. Également, le neveu de Joubert, relie lui-même 200 petits carnets écrits par son oncle (en 1840)
Comme toute son oeuvre, M. Joubert est resté humble sans souci de renommée. Heureusement que ses successeurs nous ont fait découvrir ses écrits en essayant de regrouper ses styles car cet homme écrivait beaucoup sous forme de journal, carnets littéraires, articles, réflexions sur la société, le travail, la religion etc. Dans son cercle d'amis, y figuraient des personnages célèbres comme Chateaubriand et Diderot. Son oeuvre est grandiose et malheureusement pas assez partagé et apprécié à sa juste valeur.

Il faut lire ce livre pour s'imprégner de belles réflexions. Quoiqu'étant écrites à une autre époque, il faut en tenir compte bien sûr .mais le fond reste d'actualité car il explore la nature humaine. Quiconque cherche à comprendre aimera ce M. Joubert et sera heureux comme moi de le découvrir.
Il m'a replongé avec délice dans l'univers de mes philosophes préférés : Alain, Sénèque, Jean -Jacques Rousseau mais avec cette particularité qui me restera de lui: un homme qui prône avec sa vie et son travail : la bienveillance. J'ai hâte de lire le tome 2 offert aussi sur Youboox.

--------------------------------------------------------------------------------------

Je termine en vous livrant quelques-une de ses réflexions.

--- Le plus beau des courages, le courage d'être heureux.

--- L'imagination est l'oeil de l'âme.

--- Il est des têtes qui n'ont point de fenêtres et que le jour ne peut frapper d'en haut. Rien n'y vient du côté du ciel.

-- Il y a des hommes qui n'ont tout leur esprit que lorsqu'ils sont de bonne humeur, et d'autres que lorsqu'ils sont tristes.

--- Ce sont toujours nos impuissances qui nous irritent.

--- Il faut que les regards soient respectueux.

--- La vie est un pays que les vieillards ont vu et habité. Ceux qui doivent le parcourir ne peuvent s'adresser qu'à eux, pour en demander les routes.

------------------------------------------------------------------------------------

Téléchargé chez :

youboox

 

 

 

Posté par anne-sylvie à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2017

Le Van

van_

 

Le Van
Valérie Hervy
Éditions HJ

------------------------------------------------

Bojan est un migrant séjournant illégalement en France. Sans papier, il travaille sur un chantier à Paris, logeant dans des caravanes de travailleurs comme lui, parqués près de leur lieu de travail.

Bojan a quitté son pays natal, la Serbie pour retrouver sa fille Milena. Elle se retrouve dans une fâcheuse position suite à son départ de la maison familiale en Serbie pour s’enfuir avec un compagnon soit disant son amoureux. Aux dernières nouvelles, ce compagnon la séquestre dans une caravane dans une ville portuaire de France.Bojan s’est juré de la retrouver pour la ramener dans son pays.

Pour ce faire, il achète et répare une vieille minibus, (le van) et commet un vol dans un supermarché. Il prend quatre personnes en otage en espérant qu’elles l’aideront dans sa quête. C’est ainsi que Bojan, Germaine, une dame âgée, Isa une étudiante et Simon un jeune père avec son enfant se retrouvent dans le van  de Paris à Saint-Nazaire.

 

Une histoire bien ficelée avec des personnages attachants -----

L’exil volontaire ou forcé est toujours un sujet d’actualité hélas. L’auteure nous montre une fois de plus ce que les migrants doivent subir. Cette fois-ci le personnage central vit une situation qu’il a choisi soit de partir de son pays en ayant comme objectif d’y retourner. Cette approche originale réussit à décrire tout de même des difficultés que doivent vivre des migrants. Sans tomber dans le mélodrame, cette histoire du voyage d’un père aimant pour sauver sa fille a réussi à m’intéresser du début jusqu’à la fin.
On reste dans le roman où la réalité est un peu “ arrangée” avec de bons sentiments mais on aime à y croire.

Les personnages secondaires représentés par les otages sont bien amenés. On les présente un à un au début de l’histoire dans leurs vies quotidiennes et leur personnalités propres à chacun. Lorsqu’ils se retrouvent tous ensembles , il est intéressant de les voir interagir entre eux pour finalement ( si vous n’avez pas deviné) accepter d’aider Bojan qui réussit à les attendrir.  Ce voyage imprévu sera pour chacun un déclencheur pour analyser leurs vies et trouver ce qu’il faut y changer pour l’améliorer.

La progression d’un état de victime à la solidarité se fait très vite, ce qui allège la gravité du geste du père désespéré et nous fait espérer un monde qui serait tolérant face aux différences et unis dans l’adversité.

Une lecture apaisante et réconfortante sur la race humaine.

 

Pour télécharger chez :

Logo_HJ

à cette adresse :

https://www.editionshj-store.com/collections/litterature-generale/products/le-van-valerie-hervy









Posté par anne-sylvie à 02:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 août 2017

Mes lectures (sans critiques)

 

De temps à autre, je viens vous suggérer quelques lectures dont je ne ferai pas la critique mais que je tiens à vous suggérer parce que j'ai aimé.
Ils sont tous disponibles (pour les abonnés québécois ) chez BanQ. Une petite recherche aideront les autres à se les procurer sur la toile.

banq

Posté par anne-sylvie à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 août 2017

Entendre le Monde

Sans titre

 

Entendre le monde
Jean-Louis Bouzou

-------------------------------------------------------------------------


Entendre le Monde est une nouvelle que je qualifierais de poétique, fantastique et écologique. Tout-à fait les ingrédients que je chéris.


Le narrateur, Jehan Vers nous amène au coeur de la Provence.  Après une rupture sentimentale , il sent le besoin de quitter Marseille pour s'établir dans un petit village.  À son arrivée, il assiste à la panique des villageois pour retrouver un petit garçon perdu. Finalement, c'est un vieil homme appelé le Père Pantosque,  qui le ramène au grand soulagement de tous. Le garçon était tombé dans un puits.  Le vieil homme est un hermite qui avec son mode de vie un peu étrange fait bien jaser. Certains croient qu'il a des pouvoirs et qu'il est un sorcier.

Par un concours de circonstances, Jehan fera appel à ses services, car le Père Pantosque a été  jardinier. Il l'aidera à " jardiner" comme il le dit lui-même, mais il l'aidera aussi pour d'autres raisons.

C'est ainsi que Jehan se liera d'amitié avec cet  homme qui changera sa vie.

---------------------------------------------

Un bien joli conte qui nous ramène à l'essentiel.  Sans complication, un peu comme un conte pour les enfants adressé aux grands. On se laisse prendre par la magie et l'amour de la nature. Comme ces valeurs me tiennent à coeur, j'adhère aux principes du Père Pantosque et à celle de M. Bouzou , l'auteur qui sait nous transmettre par sa plume la douceur des gestes et les mots qu'il faut entendre pour protéger la nature.

J'ai bien aimé découvrir comment le Père Pantosque se débrouillait pour vivre en solitaire. C'est un vrai écologiste, minimalisme et pro de l'auto-suffisance.
L'auteur aiguise notre curiosité et nous permet de rêver à des possibilités de vivre autrement, loin de la surconsommation et de l'agitation. Surtout de vivre librement sans dépendre de personne. Cette lecture m'a ramené dans l'état où j'étais petite quand j'ai lu Heidi et revécu adolescente quand j'ai lu Walden, la vie dans les bois de Thoreau. Merci de m'avoir permis de ressentir une nouvelle fois ce moment de grâce.

Jardinier des fleurs, des plantes et des coeurs ; une belle poésie intégrée dans une histoire simplement magique qui touchera le coeur des grands qui ont su garder leur coeur d'enfant.

--------------------------------------------------------------------------------

Téléchargé chez :

youboox


à cette adresse :

https://lire.youboox.fr/books/140438

 

 

Posté par anne-sylvie à 15:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2017

La Pâtissière de Long Island

patissiere

 

Marie Wiamkes doit quitter son pays parce que son père n'approuve pas ses amours. Cela se passe en 1932

Jeune institutrice allemande de 19 ans, Marie s'éprend d'Arthur, un collègue de travail. Il est protestant et la famille de Marie est catholique. Le père de Marie, un homme sévère aux principes rigides lui ordonne de partir rejoindre ses deux frères qui s'occupent d'un restaurant à New-York. Il espère ainsi l'éloigner de la tentation.

Marie raconte sa vie d'immigrée à sa petite nièce Rona. Marie a 90 ans et Rona, la trentaine. Deux vies qui se rejoignent  pour suivre l'Histoire de deux pays : l'Allemagne et les États-Unis d'Amérique sur presque 100 ans

Marie , l'héroïne incarne le courage et l'amour de la liberté. Cette femme déracinée réussit à refaire sa vie en gardant son authenticité. Elle y parviendra aussi par sa recette de gâteau au fromage (cheesecake) qu'une de ses tantes lui a partagé étant petite fille en Allemagne. C'est ainsi que Rona, la petite nièce de Marie trouvera un sens à sa vie . C'est la pièce tournante de ce roman qui enchante par la magie de ce gâteau qui rend les gens heureux....

Ce grand roman est riche en contenus : histoiress d'amour, faits historiques, valeurs humaines, amitiés féminines, solidarité entre les ouvriers etc Des ingrédients parfaits pour construire ce roman qui se développe parfaitement pour notre plaisir. Divisé entre le passé et le présent, l'auteure Sylvia Lotti, arrive à nous faire sauter le pas, en aller et retour ,d'une façon fluide sans que l'on soit dérangé par cet exercice .

Difficile de raconter tout ce qui se passe dans ce livre, car tout y est amené en douceur, en commençant par découvrir Marie Wiamkes,l'héroïne et tous les autres personnages qui seront au coeur des évènements marquants de cette grande époque de l'Histoire.

Coup de coeur pour ce cette pâtissière et par le fait même pour cette auteure de grand talent qui nous livre un roman-saga d'une grande richesse.

 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Téléchargé chez :

youboox


à cette adresse :

http://catalogue.youboox.fr/book/133585-la-patissiere-de-long-island

Posté par anne-sylvie à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2017

Déconfitures et pas de pot

déconfiture


Déconfitures et pas de pot
Kathy Dorl
Éditions HJ
________________________________________________________________________________________

Une lecture parfaite pour l'été.

JM est un homme d'affaire qui ne vit que pour sa compagnie. Il n'accorde aucune importance à tout le reste : son ex-femme, son fils, ses amis, associés et  ses employés. Il est arrogant, prétentieux bref il se comporte comme un goujat pour satisfaire ses besoins personnels.
Mais JM va connaître des catastrophes qui se chargeront de le faire descendre (malgré lui) de son piédestal et qui auront raison de son égocentrisme malsain.

Lire ce livre nous fait vivre des moments palpitants et hilarants.. Pas toujours sympathique ce JM ,mais de le voir patauger et se démener dans sa vie est un pur plaisir. Les dialogues entre lui et les personnes qui l'entourent sont à mourir de rire.  Il y a Vincent son meilleur ami, coureur de jupon notable, François, son fidèle employé qu'il exploite gaiement, son ex-femme, son fils, un ado et amoureuse etc. Tous ont une répartie mordante et ironique qui tombent à propos.

L'auteure, Kathy Dorl a une plume que je qualifierais " d'unisexe" car elle ne se prive pas de multiplier les blagues macho quoi qu'étant une femme. Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire à plusieurs d'entre elles même si elles étaient un tantinet exagéré. Ces blagues et succulents jeux de mots donnent le ton au livre, c'est ce que j'ai aimé, car grâce à cet humour, on s'attache au vilain JM, on arrive à compatir à ses malheurs même s'il les as bien mérité.

La fin est surprenante, un revirement inattendu que je n'ai pas vu venir du tout. Un indice : les apparences sont trompeuses .....mais je n'en dit pas plus.


Déconfitures et pas de pot est une belle découverte. Je ne manquerai pas de lire d'autres titres de Mme Dorl qui a une écriture si vive, précise et humoristique.

Une belle lecture à conseiller pour se détendre en s'amusant.

Pour télécharger chez :

Logo_HJ

à cette adresse :

https://www.editionshj-store.com/collections/notre-catalogue/products/deconfitures-et-pas-de-pot-kathy-dorl

 

 

 

 

 

Posté par anne-sylvie à 16:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 juin 2017

La Route des chiffonniers

chiffonier

La route des chiffoniers
Jeanne Sélène
Youboox
__________________________________________

Heureuse de vous présenter et peut-être faire découvrir un autre roman qui parle "à notre âme " comme je les aime. La route des chiffonniers est une histoire qui nous ramène à l'essentiel, au minimum pour se retrouver.

C'est ce qu'Amélie a besoin dès le début du récit. Cette femme professeur de 40 ans, célibataire et sans enfants éprouve un mal de vivre. Elle se retrouve en arrêt de travail pour burn out.

Suite à une visite chez sa mère, celle-ci et son beau-père, lui offre comme cadeau d'anniversaire un voyage spécial soit l'occasion de faire une randonnée sur la route des chiffonniers.

(Je me permets de faire une petite parenthèse pour préciser que cette route existe vraiment.  Elle fait référence au parcours qu'empruntait des vendeurs qui transportaient à dos d'âne des voiles, bouts de tissus ou de chiffons en partance de ports de mer jusqu'à un moulin afin de les transformer en papier.
Cette route traverse la Normandie.)

Amélie fera donc cette route à pied, sens contraire, accompagnée uniquement d'Univers, un âne qui lui a été confié par la fille de son beau-père. Pendant sept jours, elle marchera sur les routes, les champs, les forêts, vallées et montagnes de cette belle région. Dormant dans des gîtes ou sous la tente, selon le parcours. Elle y fera des rencontres qui chacune à leur façon laisseront leurs traces dans le coeur d'Amélie.

Ce récit se lit comme le temps qui passe lorsque nous lui accordons de l'attention. L'auteure, Jeanne Sélène, réussit de façon magistrale à garder l'intérêt avec peu de personnages tellement ils sont intenses et vrais.
On s'attache très vite à Amélie par son côté fragile caché sous un humour grinçant. C'est une femme intelligente et sensible, de son temps, qui ne cherche pas nécessairement de guides spirituels ou autres approches de guérison. C'est un peu malgré elle qu'elle se retrouve sur le chemin des chiffonniers. Il y a des moments drôles et attendrissants, par exemple quand elle et son âne doivent apprendre à se connaître mutuellement, car ils n'ont pas le choix pour avancer dans cette même galère. lls doivent collaborer ensemble.


D'autres personnages entrent dans le récit, quelques-uns pour un bref instant, d'autres plus longtemps. Un homme en particulier qui l'accompagnera quelques jours et qui sera important pour elle. Chacun aura un impact sur Amélie en raison de leur attitude et comportement face à la vie,

Ce que je retiens de ce roman, c'est sa simplicité. Ce n'est pas une histoire rocambolesque et il n'y a pas de leçons " ésotériques et spirituelles ", tout se joue dans la description au jour le jour et le changement subtil provoqué par le pèlerinage. On sent son effet sur Amélie et sur nous par ricochet. Des bonheurs simples et le recul font des miracles pour retrouver la paix intérieure.

Ce court récit d'une centaine de pages nous poursuit longtemps. Merci à l'auteure de nous faire suivre si agréablement ce chemin initiatique.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Téléchargé chez :

youboox

 

à cette adresse :
http://catalogue.youboox.fr/book/136773-la-route-des-chiffonniers



Posté par anne-sylvie à 17:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 mai 2017

Une Saison Japonaise

saison

Une saison japonaise
Nathalie Desormeaux
Éditions Hélène Jacob

-------------------------------------------------
Sophie, 30 ans  décide de suivre son amoureux Pierre au Japon. Elle accepte un poste dans une grande filiale de vêtements haut de gamme, installée à Tokyo. Par amour, elle vivra des mésaventures en dents de scie afin de s'adapter à cette société, celle du travail et celle de ce pays. Les Japonais, bien différents de Sophie ne lui rendront pas la vie facile surtout ces patrons et collègues de travail. Son tempérament fougueux et sensible heurteront leur façon de faire complètement à l'opposé qui est retenue, soumission à l'autorité et respect de la hiérarchie quoi qu'il arrive.

En plus de ses ajustements, Sophie se retrouve souvent seule, le soir, dans la petite maison japonaise de Pierre qui est retenu très souvent au loin pour son travail. Celui-ci accepte cet état de chose plus facilement que Sophie. Cette divergence d'opinion et le peu d'effort de Pierre pour s'occuper davantage de leur couple rend Sophie davantage insécure et vulnérable.

Nous suivons donc cette jeune femme, passionnée par sa carrière, combattre quotidiennement pour se faire accepter, prendre sa place, trouver une vie sociale satisfaisante et ses doutes sur sa capacité d'y arriver.

---------

Une belle lecture pour découvrir le Japon dans les années 70 vu par les yeux d'une Française expatriée.

Un passage m'a particulièrement touché ; Sophie va vivre une trahison par son supérieur et quoique tous au courant de son action, ne feront rien pour la soutenir et l'aider. Par peur ? Par lâcheté ? Par conditionnement ?
Je me suis faite la réflexion que cette situation arrive bien souvent malheureusement même après 30 ans et pas qu'au Japon.  Le concept d'entreprise où le rendement prime sur les sentiments humains cause encore bien des injustices.

Revenons à Sophie, qui par chance rencontrera des personnes qui l'aideront en coulisse à remonter la pente pour combattre de nouveau. Par contre, on lui reprochera son " tempérament" différent et on lui conseillera de changer.

Je ne sais pas si ce roman aura une suite. J'aimerais beaucoup savoir comment évoluerait ce personnage avec tout ce qu'elle a appris de ses expériences et surtout savoir qu'elle ne changera pas finalement afin que les différences trouvent un terrain d'entente.

Merci à l'auteure Nathalie Desormeaux pour ce magnifique roman qui m'a fait faire un beau voyage. Bravo pour votre belle écriture toute en finesse et sensibilité qui a su rendre votre héroïne si attachante et qui nous a fait découvrir une facette du Japon.


-------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour télécharger chez :

Logo_HJ

à cette adresse :

https://www.editionshj-store.com/collections/litterature-generale/products/une-saison-japonaise-nathalie-desormeaux





Posté par anne-sylvie à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]