van_

 

Le Van
Valérie Hervy
Éditions HJ

------------------------------------------------

Bojan est un migrant séjournant illégalement en France. Sans papier, il travaille sur un chantier à Paris, logeant dans des caravanes de travailleurs comme lui, parqués près de leur lieu de travail.

Bojan a quitté son pays natal, la Serbie pour retrouver sa fille Milena. Elle se retrouve dans une fâcheuse position suite à son départ de la maison familiale en Serbie pour s’enfuir avec un compagnon soit disant son amoureux. Aux dernières nouvelles, ce compagnon la séquestre dans une caravane dans une ville portuaire de France.Bojan s’est juré de la retrouver pour la ramener dans son pays.

Pour ce faire, il achète et répare une vieille minibus, (le van) et commet un vol dans un supermarché. Il prend quatre personnes en otage en espérant qu’elles l’aideront dans sa quête. C’est ainsi que Bojan, Germaine, une dame âgée, Isa une étudiante et Simon un jeune père avec son enfant se retrouvent dans le van  de Paris à Saint-Nazaire.

 

Une histoire bien ficelée avec des personnages attachants -----

L’exil volontaire ou forcé est toujours un sujet d’actualité hélas. L’auteure nous montre une fois de plus ce que les migrants doivent subir. Cette fois-ci le personnage central vit une situation qu’il a choisi soit de partir de son pays en ayant comme objectif d’y retourner. Cette approche originale réussit à décrire tout de même des difficultés que doivent vivre des migrants. Sans tomber dans le mélodrame, cette histoire du voyage d’un père aimant pour sauver sa fille a réussi à m’intéresser du début jusqu’à la fin.
On reste dans le roman où la réalité est un peu “ arrangée” avec de bons sentiments mais on aime à y croire.

Les personnages secondaires représentés par les otages sont bien amenés. On les présente un à un au début de l’histoire dans leurs vies quotidiennes et leur personnalités propres à chacun. Lorsqu’ils se retrouvent tous ensembles , il est intéressant de les voir interagir entre eux pour finalement ( si vous n’avez pas deviné) accepter d’aider Bojan qui réussit à les attendrir.  Ce voyage imprévu sera pour chacun un déclencheur pour analyser leurs vies et trouver ce qu’il faut y changer pour l’améliorer.

La progression d’un état de victime à la solidarité se fait très vite, ce qui allège la gravité du geste du père désespéré et nous fait espérer un monde qui serait tolérant face aux différences et unis dans l’adversité.

Une lecture apaisante et réconfortante sur la race humaine.

 

Pour télécharger chez :

Logo_HJ

à cette adresse :

https://www.editionshj-store.com/collections/litterature-generale/products/le-van-valerie-hervy